Le Savoir-déporté

Al_sternhannah
Anne-Lise Stern
Le Savoir-déporté
Camps, histoire, psychanalyse
précédé de « Une vie à l’oeuvre » par Nadine Fresco et Martine Leibovici

Naître, c’est naître après. « Pour tout un chacun des générations post-nazies, la petite et la grande histoire se sont nouées dans la poubelle des camps. »
La femme qui parle ainsi appartient, elle, à une génération précédente. Anne-Lise Stern avait en effet vingt-deux ans lorsqu’elle fut déportée à Auschwitz-Birkenau au printemps de 1944. Ce « nouage entre le privé et le public » a d’abord été pour elle une réalité.
Quand, plus tard, elle est devenue psychanalyste, la confrontation de l’expérience du camp et de sa pratique clinique, de ce qu’elle avait vécu là-bas et de ce qu’elle a entendu ici, dans diverses institutions de soins et sur son divan, l’a conduite à élaborer la notion qui donne son titre à ce livre : le savoir-déporté.

Membre de l’Ecole freudienne de Paris, fondée par Jacques Lacan en 1964 et dissoute par lui, un an avant sa mort, en 1980, Anne-Lise Stern est psychanalyste à Paris.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :