Freud et l’art (1)

Pour Freud, l’art est un « royaume intermédiaire » entre la réalité qui interdit la réalisation du désir et le monde de l’imaginaire qui l’autorise sans l’incarner . L’art accomplit une « réconciliation » entre le principe de plaisir et le principe de réalité, entre le « moi-plaisir » et le « moi-réalité ». Grâce à ses dons particuliers, l’artiste donne forme à sa vie fantasmatique, à ses désirs érotiques et ambitieux les plus enfouis et, par l’intermédiaire de son œuvre et de l’illusion artistique, il permet aux autres hommes de trouver une satisfaction à leurs aspirations et désirs inconscients refrénés.

3 réflexions au sujet de « Freud et l’art (1) »

  • 1 juillet 2006 à 23 11 56 07567
    Permalink

    respected Ahmedabad?barnstormed blanched bribe corked,wore paddock Kashmir

    Répondre
  • 15 avril 2013 à 17 05 17 04174
    Permalink

    Pourriez-vous me dire quelles sont vos sources pour la rédaction de cet article s’il vous plaît?

    Répondre
    • 3 mai 2013 à 19 07 09 05095
      Permalink

      Je pense que cet article résulte de l’analyse d’un extrait de -Sigmund présenté par lui même- oeuvre de Freud. En effet l’article reprend exactement le thème de l’extrait qui concerne « l’oeuvre d’art, satisfaction imaginaire de nos désirs inconscients »
      En espérant vous avoir aidé

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :