Oeuvres I et II, Jean-Pierre Vernant, Seuil, 2007

Jean-Pierre Vernant, grand historien de la Grèce ancienne, résistant de la première heure, était aussi un merveilleux conteur. Il avait choisi de commencer les deux volumes de ses Oeuvres par « L’Univers, les dieux, les hommes », succès immense en France comme à l’étranger (40 traductions).

Dans son avant-propos, il écrit ceci : « Il y a un quart de siècle , quand mon petit-fils était enfant et qu’il passait avec ma femme et moi ses vacances, une règle s’était établie entre nous aussi impérieuse que la toilette et les repas : chaque soir, quand l’heure était venue et que Julien se mettait au lit, je l’entendais m’appeler depuis sa chambre, souvent avec quelque impatience : »Jipé, l’histoire, l’histoire!. »

Voici qu’à présent, c’est nous, ses lecteurs, qui pouvons l’appeler mentalement et lui demander de nous raconter ces « Récits grecs des origines » qu’il nous offre – avec tous ses autres livres et textes – dans une prose superbe, avec la simplicité et la complexité mêlées de sa pensée et de ses interprétations. Un grand bonheur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :