Les mathématiques d’Alice

img_4330.1193831413.JPG

Alice, tombée au fond du puit, après avoir changer plusieurs fois de taille ne s’y retrouve plus et se demande : « Qui puis-je bien être? »

Pour vérifier qu’elle n’est ni Ada ni Mabel mais bien Alice, elle essaye de passer en revue toutes les choses qu’elle savait. Comme si l’identité dépendait du savoir. Elle commence à se réciter ce qu’elle a appris en classe.
« Voyons : quatre fois cinq font douze, quatre fois six font treize, et quatre fois sept font…oh, ma mère! A ce train-là, je n’arriverai jamais jusqu’à vingt! De toute façon, la table de multiplication, ça ne veut rien dire : essayons plutôt la géographie. Londres est la capitale de Paris, et Paris est la capitale de Rome…non, tout cela est archi-faux, j’en suis certaine! On a dû me changere en Mabel! »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :