Table de cadeaux

 

img_4994.1199302322.JPG

« Les Noces de Figaro, opéra d’apprentissage, transfiguration des passions, métamorphose de soi. Il n’est pas un des personnages qui ne doive sortir de scène autre qu’il n’y est entré. Chacun à son tour fait des rencontres et des expériences, souffre et transforme sa souffrance en un amour plus noble et plus détaché de la jalousie et des travers humains. En chantant peine, joie, déception, attente ou vengeance, orgueil, révolte, amour, pardon, chaque personnage se penche sur lui-même et cherche à comprendre ce qui l’agite.  »

Lydia Flem, extrait de « La Voix des amants », Seuil, 2002.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :