Embarquement pour l’écriture

img_6944.1228384471.jpg

« Si je suis conscient de quelque forme d’art, ce ne peut être que l’art du renoncement, car je ne me plains pas, si de mille pages écrites, huit cents prennent le chemin de la corbeille à papier, et seules deux cents subsistent qui en sont l’essence filtrée. »

Stefan Zweig, Le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen, trad. de l’allemand par J.-P. Zimmermann, Belfond, 1982, p.373.

2 réflexions au sujet de « Embarquement pour l’écriture »

  • 9 décembre 2008 à 20 08 00 120012
    Permalink

    Oui, oui, dès demain, en espérant qu’il y aura du soleil pour avoir la lumière nécessaire…du soleil et un clic.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :