Jeux de cartes

img_7602.1236275794.jpg

« D’une génération à l’autre, entre répétitions et ruptures, d’autres motifs peuvent se dessiner, de nouvelles combinaisons surgir. Les cartes se redistribuent. Tout n’est pas joué. Une part d’impertinence appartient à chacun, à chacune. »

Lydia Flem, « Comment je me suis séparée de ma fille et de mon quasi-fils »,
p.58.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :