Critique : Glamour

Articles de presse sur « Je me souviens de l’imperméable rouge que je portais l’été de mes vingt ans »

Glamour.fr 29 février 2016 – Sophie Rosemont : Souvenirs Fashion

 » Reprendre le mode narratif de Georges Perec était risqué. Mais l’auteure , Lydia Flem, membre de l’Académie Royale de Belgique, réussit haut la main ce challenge de taille. Ainsi, en 479 entrées introduites par l’un des plus célèbres gimmicks de la littérature française, » Je me souviens », elle nous raconte la mode. La sienne, celle des autres, celle qui dit de nos vies. Considérations d’historienne (  » Je me souviens que Yves Saint- Laurent avait un seul regret : ne pas avoir inventé le jean »), de lectrice (« Je me souviens de l’écharpe du Petit Prince »), d’enfant ( » Je me souviens de ma terreur, au cinéma, devant les uniformes nazis »), de femme ( » Je me souviens d’une longue robe coquelicot que j’ai porté à Venise sous l’orage ») : on dévore ce délicieux ouvrage qui nous en apprend autant sur ce qu’est l’élégance que sur nous- mêmes. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s